dimanche 11 novembre 2012

Weekend grimpette à Huang Shan

Après avoir participé pendant plusieurs week ends aux activités de l'Université, on était finalement prêt à se lancer dans une expédition tous seuls comme des grands. Aventuriers et fous que nous sommes, nous avons jeté notre dévolu sur Huang Shan, la Montagne Jaune, l'un des dix sites les plus touristiques de Chine. Située dans la province de l'Anhui, la Montagne Jaune est renommée pour la beauté de ses pics perdus dans la brume. Et des milliers de marches permettent l'ascension de ce massif montagneux qui s'élèvent à plus de 1800 mètres. Bref, on était parti pour un weekend grimpette !

Samedi 27 Octobre :

Réveil à 5h00 pétantes pour prendre le bus en direction de Tunxi, le premier d'une longue série. Le car n'étant pas plein, le chauffeur décide de rouler très lentement, histoire de ramasser des passagers supplémentaires sur le bord de la route (rentabilité !).
Quand il estime (soit 1h30 plus tard) que c'est bon, on emprunte enfin l'autoroute à pleine vitesse et on a droit à notre traditionnel film chinois, sous-titré chinois (idéal pour somnoler). Mais, 3h00 plus tard alors qu'on commence à s'ennuyer ferme, un film français est diffusé dans le car... Et pour notre plus grand plaisir, il s'agit de Banlieue 13, plus connu en Asie sous le nom de code B13 !

Après 5h30 de car, on arrive en gare de Tunxi, mais pas le temps de souffler car il faut prendre un mini bus pour Tangkou, ville située au pied de la montagne. Une heure plus tard, nous voilà à Tangkou. On avale un plat de riz en vitesse pour bien se caler avant l'ascension et on prend le dernier bus de la journée : la navette officielle du Huang Shan. Après un voyage de 7 heures, nous voilà finalement à l'entrée de la montagne, prêts à grimper les milliers de marches qui nous attendent, tout ça sous une purée de pois et une petite pluie.

14h30, on débute l'ascension de 7.5 km, les marches de l'Est (voir la carte). On grimpe des dizaines, des centaines et des milliers de marches mais on ne voit rien des soi-disant paysages magnifiques. La montagne est plongée dans une brume épaisse. On ne cesse de monter mais pas vraiment l'impression de prendre de l'altitude. La montée est étrange, en compagnie des touristes peu nombreux (mais où sont-ils ?), on croise régulièrement des petits stands de boissons et snack mais aussi des porteurs, chargés comme des mules de provisions. Au bout de "seulement" 2 heures d'escaliers, on est déjà au sommet. D'après le Lonely Planet, l'ascension se fait en 2h30 à allure soutenue. Sportifs en excellente condition, les loulous !

Au sommet, on ne voit toujours rien... On repère ensuite l'endroit où on va dormir, un terrain de basket transformé à l'occasion en camping. La tente que l'on loue pour la nuit est plutôt confortable avec des couettes plus ou moins propres et plus ou moins humides. Mais prévoyant que nous sommes (grand merci à Caca), on a ramené nos duvets !!!

La nuit sera donc fraîche et courte...

Dimanche 28 Octobre :

Réveil à 4h30 du matin par un festival de crachats (certains ont visiblement pris froid cette nuit). Les touristes chinois sont déjà tous debout et ils sont bien décidés à réveiller tout le monde pour être sûr qu'on assiste tous au lever de soleil, qui n'aura pas lieu avant deux heures. Manque de chance, c'est brumeux ! Ils n'ont donc rien vu... Heureusement pour nous, on a essayé de gratter une ou deux heures de sommeil en plus. On se lève vers 7h et le soleil commence à percer, les nuages se dissipent et une belle journée s'annonce.
Quand la brume s'évapore, Huang Shan dévoile enfin son majestueux paysage, formé par ses pics de granite et ses pins noueux. C'est parti pour une petite randonnée à couper le souffle. On emprunte des escaliers de pierre accrochés à flanc de montagne, traverse des ponds au dessus du vide et passe par des tunnels taillés dans la roche, pour admirer des panoramas grandioses. On découvre les décors qui ont inspiré le film "Avatar"...
Ayant bien gambadé toute la matinée, on décide d'attaquer la descente. Malheureusement, on se rend compte qu'avant de pouvoir descendre, il faut d'abord passer par une série de pics situés 3 km plus loin avec encore des marches... On monte, on descend, on remonte et on redescend. Les courtes distances sont trompeuses et nous prennent beaucoup plus de temps que prévu.
Une fois au sommet du dernier pic, on se retrouve en compagnie d'une quantité incroyable de groupes de touristes chinois (ils étaient tous cachés ici). La quasi-tranquillité des lieux disparaît en une seconde. On emprunte alors le sentier de la descente (15 km) mais il y a tellement de monde qu'un embouteillage humain se forme. Le soleil est haut, il fait chaud et au loin les touristes s'empressent le long des marches comme des fourmilles, tous dans la même direction : le téléphérique. On descend (et monte) donc au pas à pas, à la file indienne, des escaliers raides au dessus du vide. L'embouteillage se poursuit jusqu'au téléphérique. Et finalement, on se retrouve tranquille, entre braves et téméraires pour l'ultime défi, le dernier passage des marches de l'Ouest (voir carte). Un coup d'oeil en contrebas sur le chemin à parcourir nous annonce la couleur... C'est un escalier sans fin, de marches taillées dans la roche, tellement étroit et raide qu'il faut le descendre en diagonale et s'accrocher à la rampe (s'il y en a une) pour ne pas tomber en avant.
Cette descente vertigineuse dura 2 heures et là on ne faisait plus les malins... Plus impressionnant encore, les héros (des fous) qui empruntent ce chemin dans le sens opposé. Par respect, on s'est retenu de leur dire "vous n'êtes pas prêt d'arriver en haut". Et quand on a finalement aperçu le temple de la Lumière, c'était la fin du calvaire.

Épilogue :

Les chevilles, les mollets et les genoux ont survécu. Le soir on a dormi comme des bébés à Tunxi et le lundi matin on est rentré à temps pour le cours de Jérôme (45 minutes avant pour être précis). Huang Shan entre officiellement dans notre Top 3 des sites les plus impressionnants et beaux qu'on ait visités.


After spending our week-ends doing artistic and sporty stuff for the University, we decided to have our own expedition. We chose one of the 10 most touristic places in China: Huang Shan, the Yellow Mountain. Located in Anhui province, it is known for its beautiful peaks hidden in the mist and the thousands of steps which lead to the top. We were then in the mood for a climbing week end !

Saturday 27th of October:
We woke up at 5am sharp and took the first bus of the day.
Almost 6 hours later, we arrived at Tunxi and we took the second bus of the day.
1 hour later, we arrived at Tangkou. We got a heavy plate of rice before walking up and we took the LAST bus of the day: the Huang Shan shuttle.
We, at last, arrived at the entrance, after just a 7 hours trip, and we got ready to walk up those endless steps under the mist and drizzle...
14h30: we start to walk up the East march,7.5 km (see map). We climb up dozens, hundreds and thousands of steps. We are almost alone which is quite unusual (but where are the chinese???) and we don't really see the beautiful peaks as we are supposed to.
After "only" 2 hours of staircase, we were at the top. Lonely Planet said we would need 2h30 with a good pace. Well, we just did 2 as we are in a very good shape :D
We rent a tent for the night, it was quite comfortable with blankets almost cleaned and almost dry. But, because we are really good planners, we brought our sleeping bags.
But anyway, we will have a chilly and short night...

Sunday 28th of October:
It is 4.30 am and we are woken by a symphony of chinese spits (they probably got cold during the night). All chinese tourists are awake and they want everyone to be awake too.
But why? Because sunrise is only in 2 hours. But unfortunately, it is still foggy so they didn't see anything. We tried our best to sleep a bit more and got up at 7am. Unexpectedly, it started to get sunny. When all the mist was gone, we saw a breathtaking scenery. Steep granite peaks with strange pine trees. We had to walk accross bridges above a sheer drop, on staircases close to the edge... It was just magnificient !!!
After this amazing trail, we decided to start walking down. But, because there has to be a but, we realized that before going down, we needed to walk up to another peak...
So we walked up and walked down, walked up again and walked down again.
When we, at last, reached the peak, we were surrounded by all chinese tourist groups. They were all here!
We started the West march (see map), around 15km, but it was so packed that there was a human traffic jam. They were all heading to the cable car (lazy ;D ). We had to go down, step by step, in a single file.
When we passed the cable car, it was all quiet and nice again. But then, we threw a look on the trail to take for the very end. And, OMG, we saw a steep, tiny, endless staircase. It was so steep, we had to go down diagonally otherwise we could fall over. This dizzy descent lasted for about 2 hours and we were not joking anymore. Some (crazy) people were walking up the same way. And, finally, we saw the Temple of Mercy Light and this painful descent was about to end !

Conclusion:
Our ankles, calves and knees survived. We then slept like babies in Tunxi before going back to Shaoxing on Monday morning right in time before Jerome's class (45 minutes before).
Huang Shan is in our top 3 of the most amazing places we have ever seen !

Pour plus de photos, voici l'album :

Huang Shan

2 commentaires:

  1. Super les loulous, le récit du week-end et les photos. Vus avec un petit décalage mais beaucoup de plaisir. Bisous de Créteil

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aude ! Content que ça te plaise :)

      Supprimer